Qu’est-ce que l’intelligence ?

En  1944, David Wechsler a défini l’intelligence comme la “capacité de l’individu à agir de manière appropriée, à penser rationnellement, et à s’adapter efficacement à son environnement » (Wechsler, Manuel d’interprétation WISC-V, 2016).

Howard Gardner (1983,1999) définit l’intelligence comme une “habileté ou ensemble d’habiletés qui permet à un individu de résoudre des problèmes ou créer des artefacts qui ont une importance dans une culture donnée” (op cit. Clobert et Gauvrit, 2021 p. 54).

Moïra Mikolajczak et Sophie Brasseur, Docteures en psychologie de l’Université de Louvain, qui ont longuement utilisé le terme de compétences émotionnelles, parlent à présent d’intelligence émotionnelle, un terme plus usité dans le langage courant. Elles définissent ce concept de la façon suivante :

“L’intelligence émotionnelle est la capacité à décoder, comprendre, exprimer, réguler et utiliser efficacement ses émotions et celles des autres.”  (Mikolajczak et Brasseur, 2016). Définition consultée sur le site Moodwalk, 2016 le 07/08/2020.

Dans un article coécrit et intitulé “Intelligence 101 ou l’ABC du QI” dans la Revue de psychoéducation Volume 35, numéro 1, 2006, p.2,  Françoys Gagné, qui a conçu le Modèle MDDT (Modèle Différenciateur de la Douance et du Talent) et Serge Larivée  définissent l’intelligence en ces termes : 

L’intelligence est une aptitude mentale très générale qui implique notamment l’habileté à raisonner, à planifier, à résoudre des problèmes, à penser abstraitement, à bien comprendre des idées complexes, à apprendre rapidement et à tirer profit de ses expériences. L’intelligence ne se résume pas à l’apprentissage livresque, ni à une aptitude scolaire très circonscrite, ni aux habiletés spécifiquement reliées à la réussite des tests mentaux. Au contraire, elle reflète cette habileté beaucoup plus étendue et profonde à comprendre son environnement, à «saisir un problème», à «donner un sens» aux choses ou à imaginer des solutions pratiques.”

Actuellement au XXIe siècle, la communauté scientifique n’est toujours pas parvenue à se mettre d’accord sur une définition commune de l’intelligence. Le terme “intelligence” est régulièrement utilisé dans de nombreux domaines d’activité totalement différents (la psychologie, la pédagogie, l’informatique) par exemple l’intelligence émotionnelle, l’intelligence logico-mathématique, l’intelligence artificielle, l’intelligence économique en fonction des domaines d’activité, la définition peut varier. Nous observons cependant que des éléments communs sont toujours présents

La définition de Gagné et Larivée donne une perspective universelle et plurielle de l’intelligence

et des différentes formes qu’elle peut revêtir. Elle permet à chacun de percevoir qu’être intelligent, c’est une façon de comprendre son environnement et de s’y adapter par l’imagination de solutions pratiques et concrètes face aux problèmes que nous rencontrons au quotidien.