Luc HAVARD

Psychomotricité relationnelle (séances individuelles)

Pour qui ?

  • Enfants (âge préscolaire et scolaire)
  • Préadolescents

Pour quoi ?

  • Éprouver du plaisir à vivre son corps en mouvement;
  • Découvrir ou redécouvrir le plaisir du jeu, de la fantaisie et de l’imagination créative;
  • Libérer et fluidifier la gestuelle;
  • Harmoniser le tonus, la posture, l’ancrage, l’équilibre;
  • Augmenter les capacités d’attention et de concentration;
  • Apprendre à identifier, accepter et réguler ses émotions;
  • Améliorer la conscience corporelle et l’organisation spatio-temporelle;
  • Renforcer la confiance en soi et l’estime de soi;
  • S’ajuster aux autres, réguler les comportements inadaptés;
  • Créer du lien, donner du sens à la relation;
  • Vaincre ses peurs et favoriser l’ouverture au monde;

Comment ?

Le travail se fait selon quatre axes :

  • L’éveil sensoriel;
  • L’expressivité corporelle;
  • La représentation symbolique;
  • La socialisation;

L’intervention peut prendre la forme de jeux libres (pour les plus petits) ou de mises en situations ludiques structurées et personnalisées (pour les plus grands) 

C’est en étant partenaire du jeu l’enfant que le psychomotricien nourrit l’intériorité du bénéficiaire. Par un dialogue tonico-émotionnel ludique, il stimule sa pulsion de vie tout en apaisant les tensions excessives. Il l’accompagne dans un processus de renforcement et d’harmonisation des liens entre le corps et l’esprit.  Il stimule l’imagination créative tout en renforçant l’ancrage dans la réalité. Il favorise l’accordage aux autres. 

Psychomotricité relationnelle (séances en petit groupe 2 à 4 personnes max)

Pour qui ?

  • Enfants (âge préscolaire et scolaire)
  • Préadolescents

Pour quoi ?

  • Idem séances en individuel (voir ci-dessus)  mais en plus l’accent sera mis sur la socialisation
  • Apprendre à communiquer, à exprimer ses besoins, ses envies; 
  • Savoir écouter l’autre, entendre en comprendre ce qu’il exprime, verbalement et non verbalement;
  • Savoir s’affirmer, fixer ses limites, de façon socialement acceptable (non-violente);
  • Apprendre à gérer ses émotions et surmonter les frustrations; 
  • Apprendre à s’accorder à l’autre; savoir trouver des centres d’intérêts et activités communs; 
  • Stimuler l’imagination, inventer et développer des jeux communs à plusieurs;

Comment ?

L’intervention peut prendre la forme de jeux libres (pour les plus petits) ou de mises en situations ludiques personnalisées (pour les plus grand)

Bilan psychomoteur

Pour qui ?

  • Enfants (âge préscolaire et scolaire)
  • Préadolescents

Pour quoi ?

Établir la dynamique psychomotrice spécifique de l’enfant, évaluer ses points forts et ses points faibles. Comprendre sa manière d’être et d’entrer en relation avec le monde. 

Comment ?

L’établissement du bilan psychomoteur se fait de deux façon:

  • Par l’observation de l’enfant en situation ludique interactive avec le psychomotricien;
  • Par la passation éventuelle de tests spécifiques;

Soutien à la parentalité

Pour qui ?

Enfants et parents d’enfants en suivi psychomoteur;

Pour quoi ?

  • Accompagner le(s) parent(s) lorsqu’il(s) rencontre(nt) une difficulté passagère ou durable dans son (leur) rôle de parent;
  • Offrir aux parents un espace où ils peuvent s’exprimer librement sur leurs ressentis et difficultés;
  • Mettre en évidence les point forts et les points faibles de l’enfant; 
  • Accompagner les parents dans la reconnaissance, le soutien et l’encouragement des progrès de leur enfants;
  • Apprendre à reconnaître et répondre aux différents besoins exprimés par votre enfant (besoin de reconnaissance, d’autonomie, de soutien, de réconfort, de repères, etc.);
  • (Ré) instaurer la communication, fluidifier la relation, entre le parent et l’enfant ou l’adolescent ;
  • Apprendre à fixer des limites d’une manière constructive;
  • Restaurer ou renforcer la confiance des parents dans  leur capacités d’élever l’enfant;
  • Trouver des accordages possibles entre parents en explorant vos points de convergence et de divergence en termes de valeurs à transmettre et de stratégies éducatives;

Comment ?

  • Au moyen du jeu symbolique et/ou de médiations psychocorporelles qui les rassemblent autour du plaisir partagé;
  • Par la mise en mots des éprouvés psychocorporel; la conscientisation des émotions;

Intervention psychomotrice spécialisée en autisme avec coaching parental

Pour qui ?

Parent  + Enfants (âge préscolaire et scolaire) porteur d’un TSA

Pour quoi ?

  • Mieux comprendre l’enfant autiste, son mode de fonctionnement et interpréter ses comportements;
  • Apprendre à rejoindre l’enfant dans sa dynamique psychocorporelle;
  • Surmonter les angoisses générées par les comportements étranges de l’enfant; ses stéréotypies;
  • Créer un lien affectif réciproque authentique; éviter que l’enfant n’instrumentalise les parents; 
  • Apprendre à fixer des limites d’une manière constructive;
  • Aider l’enfant à devenir plus flexible, spontané et  adaptatif face aux changements, aux imprévus;
  • Développer sa motivation à agir et interagir avec les autres; stimuler ses capacités d’apprentissage;
  • Aider l’enfant à surmonter son manque d’aptitudes sociales; 
  • Restaurer ou renforcer la confiance des parents dans  leur capacités d’élever l’enfant;

Comment ?

En présentiel au CVIM, dans un premier temps; 

Cette intervention se fait en total partenariat avec les parents et les proches de l’enfant. Ceux-ci sont invités ,tour à tour, à observer le professionnel en interaction avec l’enfant puis à intervenir à leur tour. Ils participent à leur guise aux jeux de l’enfant. Ensuite un feed-back est chaque fois effectué afin de réfléchir et d’ajuster son attitude avec l’enfant. 

Dans le jeu, en développant une attitude réceptive, chaleureuse et neutre, on aide l’enfant TSA à se sentir en sécurité et suffisamment détendu pour être disponible à la relation. Progressivement, l’enfant s’ouvre et peut commencer à interagir et à apprendre des autres.

La méthode d’intervention doit pouvoir être proposée à tous les proches intervenants avec l’enfant.  

Au domicile, dans un second temps

Même pratique au domicile dans la chambre de l’enfant (la salle de jeu si elle existe) + conseil en matière d’adaptation de la chambre et/ou de la salle de jeu

Lâcher prise psychocorporel

Pour qui ?

Pour adultes et adolescents

Pour quoi ?

  • Relâcher le mental et l’activité intellectuelle au profit d’une détente psychique et neuromusculaire;
  • Harmoniser les liens entre le corps et l’esprit, la relation à soi-même;
  • Réguler les tensions psychocorporelles;
  • Diminuer les effets négatifs du stress en restaurant les capacités spontanée d’autorégulation du corps;
  • Augmenter la résistance naturelle aux maladies et à la dépression;
  • Améliorer  la coordination physique, l’endurance, la souplesse;
  • Réalimenter notre pulsion de vie, se connecter à notre force intérieure;
  • Retrouver un sentiment de joie et de bien-être;
  • Augmenter la confiance en soi et l’estime de soi;
  • Favoriser la flexibilité mentale, l’ouverture d’esprit;
  • Favoriser les capacités d’expression et de créativité;
  • Redonner du sens  au vécu et développer des valeurs spirituelles;
  • Favoriser son développement personnel;

Comment ?

Après un entretien préalable avec le demandeur et une évaluation de sa dynamique psychomotrice et de ses besoins, différentes approches seront proposées. 

Soit: 

  • Le JINKEN KOKYU JITSU, techniques respiratoires et corporelles des arts martiaux japonais. Cette discipline inclus diverses pratiques comme de la relaxation, de la méditation mais aussi l’exécution de mouvements lents spécifiques proches du Tai Chi, du Yoga ou du Chi-Cong;
  • Le mouvement régénérateur KATSUGEN UNDO. La méthode est également d’origine japonaise et est basée sur l’abandon corporel, c’est-à-dire la déconnexion de notre volonté consciente à contrôler notre corps, pour laisser celui-ci exprimer ses pulsions motrices intrinsèques, son besoin de bouger librement; 
  • La LIBÉRATION DE L’ENFANT INTÉRIEUR. Par le retour à des jeux et à une dynamique psycho-corporelle adaptée, la méthode permet de se reconnecter avec notre enfant intérieur. Elle offre la possibilité de dialoguer avec lui et d’exprimer, en sécurité et en liberté, tous les affects qui ont été contenus ou réprimés dans le passé;  

Diplômes/Formations

Psychomotricien relationnel, praticien psychocorporel et assistant en psychologie

  • Candidature en psychologie (ULG, 1985); 
  • Licencié en Arts et Sciences de la Communication (ULG, 1991);
  • Professeur d’Arts Martiaux (2° dan judo, 3° dan jiu-jitsu);
  • Instructeur de Jinko Kokyu Jitsu (techniques respiratoires et corporelles japonaise);
  • Formation certifiée en synergologie (étude de la communication non-verbale, Strasbourg, 2004)
  • Formation à Méthode Awardness Trough the Body  (Éveil de la conscience par le corps (Louvain, 2008);
  • Formation en psychomotricité relationnelle (CPSE, 2011);
  • Processus Thérapeutique en Psychomotricité (IPEPS Liège, 2013);
  • Formation à l’approche psychomotrice relationnelle de type Aucouturier (Bruxelles, 2011);
  • Formation au  Mouvement Régénérateur/Abandon Corporel  KATSUGEN UNDO (Bruxelles 2014);
  • Formation certifiée OCTOFUN© basée sur la théorie des intelligences multiples (Liège, 2015);
  • Formation Son-Rise® Programme start up : Méthode pédagogique et d’accompagnement de personnes TSA (Paris, 2017);
  • Formation à l’Approche Communication Concrète pour personnes présentant des troubles du spectre de l’autisme (CCC Liège, 2020);
  • Troubles du spectre de l’autisme : diagnostic (Certificat Université de Genève – 2021);
Luc HAVARD CVIM
Luc HAVARD
Psychomotricien
luc.havard@cvim.be

En pratique :

Les interventions en groupe ne se font qu’après avoir préalablement reçu l’enfant en individuel (min 5 séances) afin d’évaluer sa dynamique psychomotrice et ses besoins

les interventions spécifiques tsa ne se font qu’après avoir préalablement reçu l’enfant en individuel (min 5 séances) afin d’évaluer sa dynamique psychomotrice et ses besoins;